Le sacrement du pardon

null

Sacrement de pénitence et de réconciliation

Il renforce notre union à Dieu et nous remet en route.

« La miséricorde c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites du péché »  Pape François

Quand se confesser ?

II vous est possible de recevoir le pardon de Dieu en rencontrant les prêtres lors de leurs permanences dans les paroisses ou sur rendez-vous.

Permanences des prêtres :
St-Benoît et ND des Pauvres : samedi de 10h à 12h
St-Bruno : mercredi de 9h à 10h
St-Etienne : mardi et jeudi de 17h à 19h, samedi de 17h45 à 18h15 (avant la messe)
Ste-Lucie : lundi et vendredi de 17h à 19h

Des permanences de confession sont aussi proposées avant les grandes fêtes, elles sont alors indiquées dans les feuilles paroissiales.

Pourquoi se confesser ?

Le sacrement de la réconciliation est le signe que je crois, c’est-à-dire que je «confesse» l’amour de Dieu. Aucune faute, aussi grave ou irréparable soit-elle aux yeux des hommes, ne peut empêcher Dieu de nous aimer encore. Le sacrement de pénitence est l’occasion que nous lui offrons de nous redire cet amour et de recevoir son pardon.

  • Le cybercuré répond à toutes vos questions sur la confession : cliquez ici !

Un monde d’où l’on éliminerait le pardon serait seulement un monde de justice froide et irrespectueuse, au nom de laquelle chacun revendiquerait ses propres droits vis-à-vis de l’autre; ainsi les égoïsme de toute espèce qui sommeillent dans l’homme pourraient transformer la vie et la société humaine en un système d’oppression des plus faibles par les plus forts, ou encore en arène d’une lutte permanentes des uns contre les autres.

St Jean-Paul II, Dives in misericordia 14