Du 18 au 25 janvier 2019 se tiendra la semaine de prière pour l’unité des Chrétiens, créée à l’initiative du Père Paul Couturier. C’est un rendez-vous classique, qui fait partie de notre routine ecclésiale.

Si tous les Chrétiens sont invités à se réunir pour prier ensemble, c’est pour répondre du mieux qu’ils peuvent à la prière de Jésus-Christ, prononcée avant son arrestation : « Que tous soient un, afin que le monde croie ». (Jn 17/24). Ces quelques mots, joyaux de l’Evangile de Jean, sont le fer de lance de tout le mouvement œcuménique.

« Que tous soient un »… Peut-être sommes-nous tentés de dire ces mots comme une litanie obscure, qui servirait à masquer les différences entre nos Eglises, à occulter nos divergences et, même, à mettre un voile sur notre histoire difficile.

« Que tous soient un » ne veut pas dire que tous soient uniformes, mais que tous soient unifiés dans leur amour, pour Dieu, et dans leur amour pour l’autre. Mais être unis, cela ne veut pas dire pour autant être rabotés jusqu’à devenir indifférenciés, en devenant des clones. Au contraire, être unis veut dire que chacun va enfin pouvoir être lui-même, sans avoir peur d’être lui-même ; il va pouvoir vivre, être épanoui, sans se sentir jugé, sans se sentir amputé de quelque chose qui lui est indispensable, sans se sentir devenir une victime de cette union.

L’unité est à la fois déjà là, et pas encore réalisée. En fait, elle est à construire à chaque génération. Jésus-Christ en fait la demande pour nous tous, à son Père. Pour répondre à cette demande, tous les Chrétiens sont invités à se lancer dans l’aventure et à se déplacer.

Se déplacer : c’est ce que les Chrétiens d’Issy-les-Moulineaux vous proposent de faire, en cette année 2019, avec quatre rendez-vous : la prière commune au mois de janvier, à l’Eglise Notre Dame des Pauvres, le rallye œcuménique, rassemblant les jeunes de nos différents catéchismes, pour découvrir les lieux de cultes, protestants, évangélique et apostolique arméniens et catholiques, une lecture d’un livre de la Bible, au temple, rue Marceau, et la lecture de la Passion le Vendredi Saint à l’Eglise Saint-Etienne.

Se déplacer, « c’est se rencontrer pour se connaître. Se connaître pour se comprendre. Se comprendre pour s’aimer », affirmait le Cardinal Marty. Et remplir ainsi, fidèlement, notre mission de témoins de Jésus-Christ, en Eglise et « afin que le monde croie ».

Nous vous souhaitons une année 2019 avec des magnifiques déplacements.
Nous vous attendons à chacune des étapes !

Fraternellement à vous,
les prêtres et pasteurs d’Issy-les-Moulineaux.